quinta-feira, 22 de junho de 2017

Le contrat type suédois pour les traducteurs est résilié, de nouvelles stratégies se mettent en place

L’Union des écrivains suédois et l’Association des éditeurs suédois se sont mis d’accord sur un contrat type de traduction il y a plusieurs décennies. Ce contrat a été renégocié à plusieurs reprises, mais en général il a été respecté et utilisé presque à chaque fois que les éditeurs ont eu recours à des traducteurs littéraires, que le traducteur ou l’éditeur ait été membre des organisations signataires ou pas. En principe, le contrat garantissait au traducteur une rémunération pour son travail à la remise du manuscrit et une autre rémunération au titre de droits moraux ou d’auteur lors des nouvelles éditions sur des termes différents pour des formats différents. Si le livre n’avait pas été réimprimé dans les huit ans le traducteur pouvait reprendre gratuitement ses droits sur sa traduction.
Il y a environ deux ans, l’Union et l’Association ont entamé de nouvelles négociations pour réviser le contrat type. Celles-ci ne progressaient pas vite et n’étaient pas très constructives, s’enlisant souvent dans des discussions sans fin sur la législation fiscale et son impact sur la rémunération du traducteur. A la fin, l’Union a dû refuser une offre des éditeurs qui signifiait en pratique une baisse de leurs rémunérations et pas de rémunération pour les nouvelles éditions.
Deux mois plus tard, l’Association des éditeurs suédois a dénoncé le contrat type. Il prendra fin dès la fin du mois de juin.
La section traducteurs de l’Union des écrivains a recommandé à ses membres ainsi qu’aux éditeurs de s’en tenir à l’ancien contrat type, parce qu’il a été utilisé pendant de nombreuses années, que chacun sait comment l’utiliser et que ses termes sont à peu près justes pour les deux parties. On lui a indiqué que tous les éditeurs n’accepteraient pas cette proposition. Au contraire, les éditeurs essaient de mettre en place de nouveaux modèles de contrat dans leurs négociations avec les traducteurs isolés.
La section traducteurs de l’Union des écrivains travaille en ce moment à élaborer des stratégies pour faire face à la nouvelle situation du marché.
Pour obtenir le texte du contrat type désormais résilié, cliquez ici.


[Source : www.ceatl.eu]

Nenhum comentário:

Postar um comentário