domingo, 28 de maio de 2017

La gauche manifeste à Tel-Aviv


Écrit par Shraga Blum

La gauche et l’extrême gauche manifestent samedi soir sur la Place Rabin de Tel-Aviv sous le titre ‘sympathique’ de: « Deux États – Un espoir ». C’est sa manière de célébrer le cinquantenaire de la Guerre des Six Jours avec la libération de la Judée-Samarie, du Golan et de Jérusalem. La manifestation qui rassemble quelques milliers de personnes a été organisée à l’appel du Parti travailliste, de Meretz, de la Liste arabe unifiée ainsi que des organisations Shalom Akhshav, Initiative de Genève et le New Israël Fund, dont ont sait qu’il est largement financé par des pays européens.
Hormis les orateurs traditionnels, l’assistance a pu voir et entendre sur grand écran un message du chef terroriste Mahmoud Abbas qui s’est adressé à eux. Chacun ses amis!
Le président du Camp Sioniste Itshak Herzog a notamment dit: « Cela fait des mois qu’Israël se trouve face à une occasion historique. Le gouvernement aurait pu entamer des négociations régionales sans précédent qui auraient renforcé notre sécurité et nous aurait fait sortir de notre isolement international (sic). Mais pourquoi cette occasion a-t-elle été manquée? Car notre leadership est guidé par la peur. Peur du changement. Peur de bouger. Peur d’initier et peur de l’espoir! » Il a lancé un appel à Yaïr Lapid et à Moshé Cahlon afin qu’ils « mettent leur ego de côté pour rejoindre une coalition  alternative qui remplacerait l’actuelle ».
Comme elle sait si bien le faire, Zehava Gal-On, présidente de Meretz s’est lancée dans une attaque en règle contre l’entreprise de repeuplement juif en Judée-Samarie accusée « d’avaler des milliards de shekels sur le compte du contribuable israélien ». Avec sa méchanceté coutumière, elle a accusé les pionniers juifs de Judée-Samarie d’être des « fous messianiques soutenus par des politiciens qui prônent le racisme, la haine, la spoliation de terres et l’apartheid ».
Comme le disait récemment l’historien français Georges Bensoussan, concernant l’extrême gauche française, « plus elle voit son influence baisser plus elle devient agressive et méchante ».

[Photo : Olivier Fitoussi / Flash 90 - source : www.lphinfo.com]

Nenhum comentário:

Postar um comentário