quarta-feira, 1 de março de 2017

Deux nouvelles langues officielles en Inde

Mamata Banerjee, chef du gouvernement
du Bengale-Occidental (Inde)
À l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle le 21 février dernier, Mamata Banerjee, la chef du Gouvernement du Bengale-Occidental (Inde), a accordé un statut officiel à deux des langues parlées dans son pays. Ces deux langues, le kurukh et le rangpuri, sont parlées par plusieurs millions de personnes en Inde, au Bangladesh, au Népal et au Bhoutan.
Le kurukh, bien qu’ayant près de deux millions de locuteurs, est très minoritaire en Inde, et a été placé sur la liste des langues vulnérables l’UNESCO. Le rangpuri, quant à lui, compte près de 15 millions de locuteurs, dont 5 millions en Inde. En plus de bénéficier d’un statut officiel, cette langue se verra en plus dotée de son propre alphabet, actuellement en conception, alors qu’elle était jusqu’à maintenant transcrite au moyen de l’alphasyllabaire bengali.
Par cette annonce, Mme Banerjee semble poursuivre la politique d’officialisation des langues minoritaires du Bengale qui avait déjà reconnu, il y a peu, les langues alchiki et népali
La chef du Gouvernement a également profité de cette déclaration pour dénoncer une trop grande passivité d’une partie de la population quant à l’apprentissage de la langue bengali. Elle a en effet déclaré vouloir mener des actions pour que cette langue, déjà officielle, soit enseignée dans toutes les écoles, chose qui n’est pas encore le cas actuellement.
Lisez les articles ici et ici (en anglais).

[Source : www.sorosoro.org]

Nenhum comentário:

Postar um comentário