quinta-feira, 27 de julho de 2017

« La famille Yassine et Lucy dans les cieux », le roman de Daniella Carmi


La famille Yassine et Lucy dans les cieux ressemble à une fable moderne. Les contraires s’y croisent, s’y assemblent, le temps donne un récit paisible.
 
 
 
Sous une impression de naïveté se dégage du récit fait par Nadia une force due à l’observation. Entre d’un côté le mariage et de l’autre le divorce d’opposés, le sort d’un petit garçon, Nathanaël, est en jeu. Il est confié à un couple mixte d’arabes israéliens, Salim et Nadia. Salim est musulman, Nadia catholique.
 
Mariés malgré l’opposition rencontrée, ils ne peuvent avoir d’enfant. De plus, et bien qu’ayant un diplôme d’avocat, Salim ne trouve pas de travail dans son domaine. Mais heureusement, il a d’autres talents, et retape très bien toutes sortes de véhicules. Nadia quant à elle travaille dans un bureau d’aide sociale. Pas encore tout à fait diplômée, elle est pour la première fois chargée d’aider une famille.
 
Pour trouver une réponse à leur désir d’enfants, Salim et Nadia ont déposé une demande d’adoption, et se voient confier avec une économie de mots peu commune un jeune garçon de huit ans autiste. Au fil du temps, le couple va découvrir que l’enfant est loin d’être orphelin, mais malgré les difficultés, ils s’attachent à lui, et lui s’attache à eux.
 
Chacun investit le monde de l’autre et s’y adapte. Nathanaël les amène à découvrir les Beatles, une musique qui envahit vite l’espace, non seulement celui de la famille Yassine, mais aussi celui de tout le village.
 
Au cœur d’une guerre complexe menée par les parents biologiques sur la religiosité du jeune garçon, Nadia et Salim reçoivent, sous forme de lettres de menaces plus ou moins visibles, les « désirs » de ses parents invisibles.
 
Un livre plein de tendresse qui raconte Israël tout en douceur.
 
Sophie MASSON
 
La famille Yassine et Lucy dans les cieux, de Daniella Carmi, aux éditions L’Antilope. 192 pages. 17,00€.
 
 


[Source : www.cultures-j.com]

Nenhum comentário:

Postar um comentário