domingo, 2 de julho de 2017

Un été de cinéma israélien en français à la Cinémathèque de Tel Aviv !!!!

L’été sera sous le signe du cinéma israélien enfin accessible à tous les Français…
L’Institut français d’Israël propose pour la première fois un cycle de films israéliens sous-titrés en français en Israël. Ce cycle intitulé « Un été de cinéma israélien – en français » permettra aux francophones, qu’ils soient résidents ou touristes, et à tous les amoureux du cinéma et de la langue française, de découvrir ou redécouvrir, à la Cinémathèque de Tel Aviv du 2 juillet au 30 août 2017, l’actualité du cinéma israélien.
660x180
.

La sélection propose 8 films israéliens récemment sortis en salle : « Abulele » de Jonathan Geva (2015) pour jeune public ; « A quiet heart » d’Ethan Anner (2016), « Home port » d’Erez Tadmor (2016), récompensé au Festival International du Film à Haïfa en 2016 ; « Je danserai si je veux » de Maysaloun Hamoud (2016), qui a reçu 12 prix dans plusieurs festivals internationaux dont le Prix NETPAC au Festival International du Film à Toronto ; « Notre Père » de Meni Yaesh (2015), « Personal affairs »  de Maha Haj (2016), 7 fois nominé au Festival de Cannes 2016 ; « The wedding plan » de Rama Burshtein (2016), récompensé par les Ofir israéliens (équivalent des César) et nominé au Festival du Film de Venise ; et « Zero motivation » de Talya Lavie (2014).
Dans un langage cinématographique propre à chacun d’eux, ces films abordent les questions du travail, du couple, de la famille, de l’enfance, de la religion ou encore de l’armée, révélant des situations burlesques, tragiques ou encore poétiques et constituent autant de clés d’appréhension, à travers le cinéma, de la société israélienne dans toute sa richesse et sa complexité..
.
Deux fois par semaine, les dimanches et mercredis, à 17h et à 19h30, rendez-vous est pris pendant tout l’été, pour voir ou revoir ces films en version originale sous-titrée en français et permettre aux francophones et hébréophones, de partager, à travers le regard de réalisateurs israéliens, un moment de cinéma et de culture.
« Un été de cinéma israélien – en français » est un cycle de films israéliens proposé par l’Israel Film Fund et l’Institut français d’Israël, avec le concours de la Cinémathèque de Tel Aviv et en partenariat avec la Mairie de Tel Aviv-Yfo et la marque française CATIMINI

Abulele de Jonathan Geva (2015)
Depuis la mort accidentelle de son grand frère, Adam est inconsolable et se sent seul. Sa vie bascule le jour où il découvre un « Abulele », un monstre des temps anciens. Le monstre s’avère être très gentil et attachant. Ils deviennent secrètement les meilleurs amis du monde ! Mais une unité spéciale de l’armée est aux trousses de la créature, pour connaître son origine et ses pouvoirs. Adam, pour sauver son ami, doit le ramener d’où il est venu…
Mercredi 19 juillet, 17h & 19h30 – Dimanche 20 août, 17h – Mercredi 30 août, 17h
.
.

A quiet heart d’Ethan Anner (2016)
Dans la Jérusalem religieuse d’aujourd’hui, Naomi, une jeune pianiste classique, fuit Tel-Aviv pour échapper à la pression de ses parents et s’installe dans un quartier ultra-orthodoxe. Mais entre un jeune enfant surdoué et Fabrizio, un moine qui lui apprend à jouer de l’orgue, Naomi va retrouver le goût de la musique tout en devant affronter l’hostilité autour d’elle.
La comédienne Ania Bukstein a reçu l’Ophir 2016 de la meilleure actrice, et également le prix de la meilleure actrice au festival de Tallinn.
Dimanche 23 juillet, 19h30 – Mercredi 26 juillet, 17h – Mercredi 2 août, 17h – Dimanche 13 août, 17h
.
.

Home port d’Erez Tadmor (2016)
Après plusieurs  dizaines d’années en mer, Aaron revient à Ashdod, il souhaite renouer avec sa fille et trouve un travail de chef d’équipe au port. Mais il doit rapidement faire face à Azoulay, le leader syndical qui contrôle les équipes du port d’une main de maitre. Azoulay a toujours été un ami de la famille d’Aaron, mais la situation s’envenime entre les deux hommes.
Récompensé au Festival International du Film à Haïfa en 2016
Dimanche 9 juillet, 19h30 – Dimanche 23 juillet, 17h – Mercredi 16 août, 19h30 – Dimanche 27 août, 19h30
.
.

Layla, Salma et Nour, 3 jeunes femmes palestiniennes, partagent un appartement à Tel Aviv, loin du carcan de leurs villes d’origine et à l’abri des regards réprobateurs. Mais le chemin vers la liberté est jalonné d’épreuves…
Récompenses : Toronto 2016 – Prix NETPAC / San Sebastian 2016 – Prix de la Jeunesse – Prix L’Autre Regard – Prix Sebastian / Haïfa 2016 – Prix du Public – Prix d’interprétation pour les 3 actrices – Prix du Meilleur premier film / Zagreb 2016 – Prix du Public – Prix Spécial du Jury.
Dimanche 2 juillet, 19h30 – Mercredi 12 juillet, 17h – Mercredi 2 août, 19h30 -Mercredi 27 août, 17h
.
.

Notre Père (Our father) de Meni Yaesh (2015)
Ovadia et sa femme Rachel n’arrivent pas à avoir d’enfants. Alors qu’ils pensent avoir tout essayé, un médecin leur conseille une clinique privée qui affiche des taux de réussite bien supérieurs aux autres établissements de la région. Mais avec son salaire de videur de boite de nuit, Ovadia n’a pas les moyens de s’offrir cette dernière chance. C’est alors que Shalom Rosenthal, parrain du crime organisé, lui propose une belle somme d’argent en échange de quelques services.
Ophir du meilleur film 2016.
Mercredi 5 juillet, 19h30 -Dimanche 30 juillet, 17h-Dimanche 6 août, 19h30-Dimanche 20août, 19h30
.
.


Personal affairs de Maha Haj (2016)  
À Nazareth, un vieux couple vit au rythme de la routine quotidienne. De l’autre côté de la frontière, à Ramallah, leur fils Tarek voudrait rester un éternel célibataire, leur fille est sur le point d’accoucher, son mari garagiste décroche un rôle au cinéma, alors que la grand-mère perd la tête… Entre-temps, en Suède, leur fils aîné Hisham attend leur visite. Chacun vaque à ses occupations, entre moments de plaisir et désaccords, rêves et désillusions. Certains souhaitent partir, d’autres rester, mais tous ont des histoires personnelles à régler.
Récompenses : Cinemed Montpellier 2016 – Prix de la critique / Festival de Haifa 2016 – Prix du meilleur film. 7 fois nominés au Festival de Cannes 2016
Mercredi 12 juillet, 19h30-Dimanche 13 août, 19h30-Mercredi 16 août, 17h-Mercredi 30 août, 19h30
.
.

The Wedding plan de Rama Burshtein (2016)
Alors que son fiancé la laisse tomber un mois avant leur mariage, Michal décide coûte que coûte de maintenir la cérémonie. Très croyante, elle est persuadée que Dieu ne va pas l’abandonner et qu’avec son aide elle trouvera un nouveau fiancé à temps !
Récompensé par les Ophir israéliens – Nominé au Festival du Film de Venise
Dimanche 2 juillet, 17h-Mercredi 5 juillet, 17h-Mercredi 26 juillet, 19h30-Mercredi 23 août, 17h
.
.


Zero motivation de Talya Lavie (2014)
Un groupe de jeunes filles font leur service militaire au service des ressources humaines de l’armée israélienne dans une base située au milieu du désert. Loin des combats, il s’agit plutôt pour elles de savoir qui est la meilleure au Démineur, et de tout faire pour passer le temps avant de retourner enfin à la vie civile.
Récompenses : Ophir 2014 de la meilleure réalisatrice pour Talya Lavie. Prix de jury au Tribeca film festival, Grand Prix au festival international d’Odessa.
Sortie en France le 14 aout 2015
Dimanche 9 juillet, 17h-Dimanche 30 juillet, 19h30-Dimanche 6 août, 17h-Mercredi 23 août, 19h30
.
.





[Source : www.tel-avivre.com] 

Nenhum comentário:

Postar um comentário