quarta-feira, 9 de agosto de 2017

« Sharon Tate, la fin de l’innocence » par Matthias Schmidt

Dans la série Trop jeune pour mourir, Arte a rediffusé « Sharon Tate, la fin de l’innocence » (SharonTate – Das Ende der Unschuld), documentaire de Matthias Schmidt (2012). Sa sœur Debra Ann Tate, Roman Polanski qu'elle épouse en 1968, des réalisateurs, producteurs (Gene Gutowski) et acteurs (Elke Sommer) amis brossent le portrait touchant de Sharon Tate (1943-1969), actrice américaine jeune, belle, sensible, talentueuse et gentille assassinée le 9 août 1969, alors qu’elle était enceinte, par la « famille Manson ».

Écrit par Véronique Chemla






Frank Sinatra (1915-1998)
Barbra Streisand

La série Trop jeune pour mourir rend hommage à « quatre comètes du cinéma ou du rock, parties trop vite et devenues des légendes » : le musicien, acteur (Blues Brothers), imitateur et animateur de shows télévisés John Belushi, l’« icône du grunge » Kurt Cobain, l’acteur Heath Ledger (Le secret de Brokeback Mountain, Batman - The Dark Knight) et Sharon Tate. Des destins brisés par l’overdose de drogues, le suicide, l’intoxication aux médicaments ou l’assassinat particulièrement horrible par des Satanistes sous l’emprise du prétendu gourou Charles Manson.

« On ne compte plus les stars ayant connu une mort prématurée. Chaque fois, les mêmes ingrédients conduisent à la tragédie : une gloire arrivée très tôt, suivie d’une période de doutes, tandis que s’installe un décalage croissant entre la vraie vie et un monde fait d’illusions ». Un thème qui ne correspond pas notamment à l’actrice Sharon Tate.

Une actrice talentueuse
Sharon Marie Tate est l’aînée des trois filles du colonel Paul Tate et de son épouse Doris.

 Elle est distinguée par un Prix de Beauté du Dallas dès l’âge de six mois, et grandit dans un environnement protégé, au rythme des promotions de son père.

Alors qu’elle gagne des Prix de Beauté, elle suit son père muté à Vérone (Italie).

Sharon Tate est figurante sur le tournage des Adventures of a Young Man, avec Paul Newman, Susan Strasberg et Richard Beymer ; et Barabbas (1961), avec Jack Palance.

Elle signe un contrat de sept ans avec Martin Ransohoff, et suit des cours de comédie.

Au début des années 1960, elle débute à la télévision (émission de Pat Boone en 1961), puis au cinéma (Eye of the Devil de J. Lee Thompson, avec David Niven et Deborah Kerr).

L’un de ses rôles les plus mémorables est celui de Valley of the Dolls de Mark Robson (1967), avec Susan Hayward, pour lequel elle est « nominée » au Golden Globe Award. Elle apparaît aussi dans les magazines de mode comme mannequin.

« Sharon Tate-Polanski est souvent décrite comme une des plus belles femmes au monde. Cependant, pour ceux qui la connaissaient vraiment, ce qui la caractérisait le mieux est son cœur. Elle était gentille à l’égard de tout le monde », indique le site Internet officiel de la Tate Family Legacy

Elke Sommer ironise sur les jeunes actrices contemporaines qui souffriraient de la comparaison avec Sharon Tate. Ajoutons que la beauté de Sharon Tate était naturelle et sophistiquée.

À la fin des années 1960, Sharon Tate a déjà connu plusieurs succès au cinéma, et tourne dans The Fearless Vampire Killers (Le Bal des vampires) de Roman Polanski (1967), alors cinéaste de la nouvelle vague polonaise.

En 1968, elle épouse Roman Polanski dans le Swinging London et poursuit sa carrière (Don’t Make Waves, avec Tony Curtis).

Elle tolère les incartades de son époux et forme un couple solide, glamour avec Roman Polanski.

Peu avant de retourner aux Etats-Unis pour accoucher de leur fils Paul, c'est Sharon Tate qui conseille à son époux de lire Tess of the d'Urbervilles: A Pure Woman Faithfully Presented Tess d'Urberville de Thomas Hardy (1891), car elle y voit une bonne histoire qu'il pourrait adapter au cinéma.

Roman Polanski réalisera Tess (1979), avec Nastassja Kinski, Leigh Lawson et Peter Firth. Le film débute avec sa dédicace à sa défunte épouse, "To Sharon".

"Folie meurtrière de sociopathes"
Dans la nuit du 9 août 1969, Charles Manson envoie Charles "Tex" Watson, Susan Atkins, Patricia Krenwinkel et Linda Kasabian au 10050 Cielo Drive. Sa directive : tuer toute personne qu’ils trouveraient dans la propriété et « laisser un signe », « quelque chose associé aux sorcières ». Aucun des quatre n’hésite ou ne proteste.

Ils quittent le ranch où Manson et « la Famille » vivent et se dirigent vers la maison sise dans les collines et alors le foyer de Sharon Tate et Roman Polanski. Ceux-ci avaient passé l’essentiel de l’année 1969 en Europe, et Sharon Tate venait d’emménager dans cette maison. Roman Polanski est alors en Grande-Bretagne où il prépare un film. Il est prévu qu’il la rejoigne la semaine suivante.

Watson coupe les fils téléphoniques. Les quatre tueurs escaladent la porte d’entrée de la propriété et y pénètrent. Watson tue Steven Parent, alors que celui-ci quitte la propriété dans sa voiture. Watson dit à Kasabian de monter la garde, tandis qu’avec Atkins et Krenwinkel il s’avance vers la maison.

Dans sa villa de Beverley Hills, Sharon Tate-Polanski est entourée de trois amis : Abigail Folger et Voytek Frykowski, tous deux vivaient dans la maison en l’absence du couple Polanski, ainsi que Jay Sebring, coiffeur de stars (Spartacus) et ancien fiancé de Sharon Tate.

Les trois tueurs entrent dans la maison, frappent et poignardent mortellement Jay Sebring, Abigail Folger et Voytek Frykowski.

Alors qu’elle est enceinte de huit mois et demi, Sharon Tate-Polanski supplie d’épargner l’enfant qu’elle porte. « Je me fous de vous. Je me fous de votre bébé », réplique Atkins. Celle-ci et Watson assassinent Sharon Tate-Polanski à coups d’arme blanche.

Sharon Tate-Polanski avait 26 ans. Elle est enterrée le 13 août 1969.

Avant de quitter le lieu de leurs crimes, Atkins écrit avec le sang de Sharon Tate-Polanksi « Pig » (cochon en américain) sur la porte d’entrée de la maison.

Sur le chemin du retour, Atkins et Krenwinkel se plaignent de douleurs aux mains causées par les coups portés aux victimes à de nombreuses reprises. Atkins dit avoir mal à la tête car Frykowski a tiré sur ses cheveux tandis qu’elle le poignardait.

« Éprouvez-vous des remords ? » C’est par cette question que Manson les accueille à leur retour. Ils répondent : « Non ».

Ces meurtres symboliseront la fin de l’innocence pour le mouvement hippie et les adeptes du peace and love. La peur envahit la Californie. Le temps de l’insouciance est terminé.

La "famille Manson", en fait un gang, avait auparavant tué le musicien Gary Hinman, et le lendemain assassiné un couple à Los Feliz, Leno et Rosemary Labianca, chez eux. Quelques semaines plus tard, Donald Shea, qui travaillait dans le ranch où vit la "famille Manson", est tué.

La famille Tate et Roman Polanski sont profondément choqués. Le monde découvre avec horreur ces crimes barbares.

L'enquête piétine, les rumeurs et spéculations infamantes (prétendues soirées sataniques chez les Polanski) circulent... Le 20 août 1969, Roman Polankski donne une conférence de presse stigmatisant les journalistes qui ont écrit des "horreurs insupportables sur [sa] femme". Un moment soupçonné d'avoir commandité les meurtres, Roman Polanski mène son enquête et promet une forte rançon à quiconque permettra d'interpeller les assassins.

 Ceux-ci sont arrêtés – le musicien raté Charles Manson, Susan Atkins qui s’était vantée auprès d’une autre co-détenue en prison, en novembre 1969, de son crime, Patricia Krenwinkel, Leslie Van Houten, Charles Watson (celui-ci fait l’objet d’un procès spécifique) - et jugés. Au cours du procès, les accusés crient, menacent les témoins, multiplient les déclarations agressives à l’unisson.

Le 25 janvier 1971, Charles Manson, Susan Atkins, Patricia Krenwinkel, Leslie Van Houten sont déclarés coupables de meurtres.

Le 29 mars 1971, le jury recommande la peine de mort pour les quatre accusés du premier procès.

Le 19 avril 1971, le juge Charles Older condamne les quatre accusés à la peine de mort.

A l’époque et jusqu’au procès d’O.J. Simpson en 1995, le procès de Manson et des accusées est le plus long procès de l’histoire de la Californie.

« C’est ce que nous voulions. C’est ce que nous attendions. Mais il n’y a aucune jubilation, aucun sentiment de satisfaction. C’est plus un sentiment que justice a été rendue. Naturellement, je voulais la peine de mort. Ils ont pris ma fille et mon petit-fils », déclare le colonel Tate.

Le 12 octobre 1971, Charles Watson est déclaré coupable de meurtres dans les maisons Tate et Labianca. Le 21 octobre 1971, le jury recommande la peine de mort pour Watson.

Dans d’autres procès, Bruce Davis et Steve Grogan, membres de la "famille Manson", sont déclarés coupables des meurtres de Gary Hinman et Donald Shea, et condamnés à la prison à vie pour ces meurtres. Susan Atkins plaide coupable pour ces deux meurtres et est condamnée à la prison à vie.

En février 1972, la Cour suprême de Californie réforme le jugement : les peines de mort sont cassées au bénéfice de prison à vie.

Combat pour les droits des victimes
A l’époque, il n’y a pas de prison à vie sans possibilité de liberté conditionnelle, donc chaque membre de la "famille Manson" peut être libéré après quelques années en prison.

Surmontant sa profonde dépression de dix ans consécutive à l’assassinat de sa fille aînée, scandalisée par le culte croissant autour des assassins de Sharon Tate, Doris Tate combat, avec sa famille et ses amis, contre la libération conditionnelle des membres de la famille Manson. Elle obtient des milliers de signatures protestant contre cette libération.

Elle est l’une des premières membres de familles de victimes à s’exprimer lors d’audiences liées à des libertés conditionnelles en Californie.

Elle mène une campagne publique qui aboutit à l’adoption d’une loi en Californie (1982), puis dans les autres États américains, afin que les victimes et leurs proches aient le droit de prendre la parole lors de procès et des audiences liées aux libérations conditionnelles des criminels.

Elle soutient d’autres victimes de crimes violents, et se rend dans les prisons pour sensibiliser certains prisonniers susceptibles de réhabilitation et éviter leurs récidives.

Elle a reçu de nombreux prix.

Après sa mort en 1992, Debra et Patti Tate, les deux filles survivantes de Doris Tate, continuent ce combat contre la « famille Manson ». Ainsi est née la Doris Tate Crime Victims Foundation.

Patti Tate décède en juin 2000, suivie en mai 2005 par le col. Paul Tate.

Au nom de Sharon Tate, sa sœur Debra Ann Tate s’exprime lors des audiences en vue de libertés conditionnelles de membres de la "familel Manson".

"Définir nos valeurs, c'est notre devoir", résume Debra Ann Tate.
Elle a publié Recollection, un recueil des photographies de Sharon Tate. "Considered by many to be the most beautiful woman of her generation, Sharon Tate remains a fascinating pop icon and a poster child for the 1960s. What struck most about Sharon was her gentle nature and the sheer perfection of her face, but she was far more than just a beauty. The few films she made during her brief career, including Valley of the Dolls, Eye of the Devil, and The Fearless Vampire Killers, have secured her position as a Hollywood legend. Over forty years since her last film, Sharon's spirit and charisma lives strong in the memories of those who knew her best, and her style continues to inspire the worlds of fashion, beauty, art, and film. Sharon Tate: Recollection is a one-of-a-kind celebration of Sharon's life and career, her influence as a fashion icon throughout the world, and in effect presents a sociological portrait of the 1960s--its youth culture, the sexual revolution, the rise of independent cinema, and Hollywood's changing studio system. In this impressive photo book, Sharon Tate's story emerges through quotes and short essays--recollections--by her sister, Debra Tate, as well as by those who knew and have been influenced by her. What emerges from these pages is a stunning tribute to an unforgettable life".

"Highlights include: A foreword note by Sharon's husband Roman Polanski. An introduction and remembrances by Sharon's sister Debra Tate. Previously unseen childhood photos from the Tate family album. Original quotes and recollection essays written specially for this book by Jane Fonda, Kelly Osbourne, Bert Stern, Michelle Phillips, Patty Duke, Lee Grant, Elke Sommer, Joan Collins, Viva, Tony Scotti and Trina Turk. Retrospective quotes by Truman Capote, Diana Vreeland, Richard Avedon, Dominick Dunne, Warren Beatty, Mia Farrow, Orson Welles, Barbara Parkins, George Harrison, David Niven, Deborah Kerr, Yul Brynner and Kirk Douglas. Rare and classic photographs by David Bailey, Milton Greene, Philippe Halsman, Shahrokh Hatami, Terry O'Neill, Peter Basch, John Engstead, Peter Bruchmann, Neal Barr and Jean Jacques Bugat. Never-before-seen or published images of Sharon in the classic film Valley of the Dolls, digitally reproduced from their original negatives and transparencies specially for this book by the 20th Century Fox archive".
Elle milite pour que les demandes de libération des prisonniers impliqués dans ces assassinats soient rejetées à l'automne 2016 par le gouverneur de l'État. Elle a ainsi créé trois pétitions "No parole for Manson family" contre ces demandes de libération visant Charles "Tex" WatsonLeslie Van Houten et Bobby Beausoleil

« Sharon Tate, la fin de l’innocence » par Matthias Schmidt
Allemagne, 2012, 52 minutes
ZDF/ARTE
Diffusions les :
-   4 août 2012 à 22 h 15, 10 août 2012 à 1 h 45 et 13 août 2012 à 10 h 55 ;
-  1er mars à 22 h 15 et 7 mars 2014 à 1 h 20.

Diffusion sur Arte les 27 octobre à 20 h 45, 31 octobre à 13 h 35 et 8 novembre 2013 à 1 h 55.

Visuels : © privat-Broadview TV et © Warner Bros. Distribution

[Source : www.veroniquechemla.info]

Nenhum comentário:

Postar um comentário