segunda-feira, 7 de agosto de 2017

Rendez-vous au Brésil avec la nouvelle chanson de Chico Buarque

Le chanteur a dévoilé le premier single de son nouvel album Caravanas qui sortira à la fin du mois d'août. À 73 ans, le pape de la musique populaire brésilienne livre une chanson aux délicates sonorités. 




Écrit par Diane Lestage


Chico Buarque, auteur et compositeur a diffusé la nouvelle chanson Tua Cantigaqui donne le ton avant la sortie de son nouvel album Caravanas fin août. Le chanteur de musique populaire brésilienne n'avait pas enregistré d'albums studio depuis Chico en 2011. Alors que la pochette de l'album reste encore inconnue, une présentation de cette tendre chanson, a été dévoilée par le Brésilien en personne sur son compte Instagram.
Il a écrit les paroles de cette musique mélancolique avec le pianiste Cristóvão Basto qui en a composé la musique. Les deux hommes avaient déjà signé ensemble la chanson Todo o sentimento sortie en 1987. Chico Buarque, âgé aujourd'hui de 73 ans interpelle la femme qu'il aime avec sensibilité.

Îcone du renouveau de la musique brésilienne

Le chanteur brésilien est mondialement connu pour avoir participé à un nouveau mouvement musical brésilien aux côtés des chanteurs Gilberto Gil et Caetano Veloso dans les années 1960. Cette musique populaire brésilienne dérive directement de la bossa-nova et reprend des rythmes de jazz ou, encore de samba. Paradoxalement, c'est le genre musical le moins populaire de nos jours, s'adressant plutôt à la classe moyenne urbaine.
Ses chansons ont été reprises dans la langue de Molière par de nombreux artistes français, Tu verras de Claude Nougaro adaptée de O que sera - a flor da peleégalement adapté pour Nicole Croisille sous le titre de Tout ce qui est deviendra. Sans oublier La Nuit des masques (Noite dos mascarados) chantée par Pierre Barouh.
Ce passionné de littérature s'illustre également comme écrivain et dramaturge. Il sort son premier livre en 1972. Chico Buarque a composé une cinquantaine d'albums et une quinzaine d'œuvres littéraires dont la dernière Le Frère allemand a été publiée en 2014.
[Source : www.lefigaro.fr]

Nenhum comentário:

Postar um comentário