sexta-feira, 10 de fevereiro de 2017

Claude Goasguen : « Israël est un État formidable »

Standing ovation de 4000 personnes pour le député-maire du 16e arrondissement de Paris, Claude Goasguen : lundi 30 janvier au Palais des Congrès, l’Organisation sioniste mondiale a récompensé son engagement indéfectible à Israël et la communauté juive, en lui remettant le prestigieux Prix Herzl. Son adjoint, Jérémy Redler, reçut également le prix Jérusalem. Cette soirée commémorait le jubilé de la réunification de Jérusalem en présence notamment de S.E Aliza Bin-Noun, ambassadrice d’Israël en France, Robert Zbili, président du KKL-France, et Danny Atar, président du KKL mondial.



Écrit par Véronique Ghidalia 
Actualité Juive: Pourquoi un tel soutien à Israël et la communauté juive ?
Claude Goasguen : Nous avons dans l’État d’Israël la permanence de notre culture, de notre civilisation, de notre démocratie. Grâce à ce pays, c'est comme si nous étions nous-mêmes au Moyen-Orient. Cela tient aussi au fait qu’Israël est un État formidable, né dans la difficulté et la guerre, permanente, néanmoins devenu un État démocratique. Israël est aussi l'un des premiers technologiquement avancés, devenu une lumière pour le Moyen-Orient et pour une grande partie de la planète.

A.J.: Vous avez récemment déclaré :  « Israël est la seule démocratie au Moyen-Orient et une puissance de paix ». Comment expliquez-vous alors une telle curée des institutions internationales ?
C.G.: Il y a d’abord dans l’antisionisme, un antisémitisme récurrent qui ne partira jamais et qui est l’expression moderne de l’antisémitisme historique. On prête au Juif des caractéristiques qu'il n'a pas, comme on a assassiné Ilan Halimi parce que l'on pensait qu'il était riche parce que juif. Ensuite, la France en particulier, et la plupart des démocraties occidentales se fourvoient complètement dans l’analyse du Moyen-Orient. Évidemment, il est toujours plus facile de critiquer une démocratie qu’un État totalitaire comme l’Iran ou l’Arabie Saoudite, avec laquelle nous avons des accords fructueux.

A.J.: Que pensez-vous de la volonté de Donald Trump de transférer l’ambassade américaine à Jérusalem ?
C.G.:  Je suis favorable à l’installation de l’ambassade américaine et de l’ambassade française à Jérusalem. Cela fait des décennies qu’on aurait dû passer ce cap, disant que Jérusalem est la capitale de l’État juif parce qu’elle est historiquement, sociologiquement la capitale de l’État juif. La presse française essaie de faire croire que la Palestine est un motif de mobilisation pour les Musulmans, or cela est faux : je n’ai jamais entendu un ambassadeur des pays du Golfe me parler de la Palestine. 

[Source : www.actuj.com]

Nenhum comentário:

Postar um comentário